Les Restos du Cœur aident et apportent une assistance bénévole aux plus démunis dans le domaine alimentaire, économique et social.

Continuer la lecture de Partenariat avec les Restos du Coeur





Depuis sa création en 2000 à l’initiative de l’Ordre des avocats de Bordeaux, l’association Bordeaux Médiation répond à la demande des particuliers et des entreprises pour les aider à résoudre leurs différends.
Continuer la lecture de L’association Bordeaux Médiation





La médiation est un mode original de règlement des conflits, puisque ce sont les parties au litige qui choisissent un médiateur pour les aider à trouver et élaborer une solution satisfaisante, sans passer par une procédure devant une juridiction.
Continuer la lecture de Qu’est-ce que la médiation?





Pour bénéficier des consultations gratuites organisées par l’Institut de droit des étrangers, vous devez venir retirer un bon de consultation à l’accueil de la Maison de l’Avocat, 1 rue de Cursol à Bordeaux, munis de votre passeport, titre de séjour ou tout autre document attestant de votre situation (demande d’asile…).

Continuer la lecture de Étrangers





Ces consultations gratuites sont destinées aux mineurs mais également aux jeunes majeurs de 18 à 21 ans. Elles se déroulent le mercredi après-midi dans les cabinets des avocats membres du CRIC, le centre de recherche d’information et de consultation sur les droits de l’enfant.

Le mineur doit se présenter à la Maison de l’Avocat, 1 rue de Cursol à Bordeaux, pour qu’un rendez-vous avec un avocat membre du CRIC soit fixé. Un bon de consultation comportant le nom, l’adresse et le rendez-vous fixé, lui sera remis.

Contact
Maison de l’Avocat
1 rue de Cursol
CS 41073
33077 BORDEAUX CEDEX

Les avocats interviennent notamment pour les mineurs et leurs parents dans le cas des procédures d’assistance éducative.





L’avocat est commis d’office lorsqu’une personne ne connait pas d’avocat mais désire bénéficier de son assistance ou lorsque la loi impose sa présence.

L’avocat commis d’office n’est pas nécessairement gratuit et doit être rémunéré par la personne qu’il défend à proportion de ses moyens, sauf à être reconnu bénéficiaire de l’aide juridictionnelle.

Pièces à fournir pour demander un avocat commis d’office
  • Copie de la convocation,
  • Numero de téléphone,
  • Photocopie de la carte d’identité, du passeport ou du titre de séjour,
  • 3 derniers bulletins de salaires ou autre justificatif de ressources (RSA, allocation d’insertion…),
  • Dernier avis d’imposition,
  • Courrier manuscrit demandant le bénéfice d’un avocat commis d’office,
Ces éléments peuvent être envoyés par courrier simple ou par courriel à l’adresse contact@barreau-bordeaux.com au moins 8 jours avant la date d’audience, afin que l’avocat commis d’office puisse utilement préparer votre défense.





Pour effectuer une demande d’aide juridictionnelle, il faut se rapprocher du bureau d’aide juridictionnelle. Cet organisme est chargé de contrôler et de délivrer les admissions à l’aide juridictionnelle.

L’aide peut être demandée avant ou pendant l’affaire concernée. La demande s’effectue via le formulaire cerfa n°12467*02, qui peut également être retiré dans votre mairie ou au tribunal.

Continuer la lecture de Comment établir le dossier de demande ?





Le montant de vos frais de justice va varier en cas d’aide juridictionnelle totale ou partielle (de 85% à 15% des frais).

Continuer la lecture de Les conséquences de l’admission à l’aide





Il s’agit de ressources de toute nature (salaires et autres) à l’exception des prestations familiales et certaines prestations sociales.

Continuer la lecture de Les ressources prises en compte





Sont admises au bénéfice de l’aide juridictionnelle:

  • Les personnes de nationalité française et les ressortissants de la communauté européenne.
  • Les personnes de nationalité étrangère résidant habituellement et régulièrement en France.
  • Sans conditions de résidence, les étrangers lorsqu’ils sont mineurs, témoins assistés, inculpés, prévenus, accusés, condamnés ou parties civiles ou lorsqu’ils font l’objet d’une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, ainsi que les personnes faisant l’objet d’une des procédures relatives aux conditions d’entrée et de séjour en France.

Plus d’information sur le site service-public.fr…